"Connais-toi toi-même pour connaître ton orientation"


#PORTRAIT DU MOIS

9 mai 2018

Il s’appelle Grâce K, il a 25 ans, et si vous pensez que vous êtes en train de rater votre vie, lisez jusqu’à la fin et reconsidérez la question . La société a l’habitude de qualifier notre génération Y d’impatiente et sans détermination dans la vie. Seulement, dans la majorité des règles il y a souvent des exceptions et Grâce en fait apparemment parti. Portrait.

 Ayant suivi une scolarité tout à fait normal, Grâce K a obtenu un bac STMG option mercatique. Par la suite il a entamé une licence en droit pendant deux ans, sans succès. Il s’est alors dirigé vers la filière AES pendant deux ans, mais il n’a pas vraiment accroché et a fini par abandonner au bout de deux ans.  Seulement les années ont passé depuis ce fameux bac, et  Grâce  n’a toujours pas trouvé sa voie. Une ambition demeure : le football, passion qu’il entretient depuis tout jeune. C’est alors qu’il déniche l’immense opportunité de concourir en tant que joueur professionnel aux Etats Unis et par la même occasion poursuivre des études supérieures dans une université américaine. Après des mois de tests et de suspens, une fois de plus, il n’y  a pas d’aboutissement. Était-ce l’échec de trop ? Pourtant il a choisi de ne pas en rester là. C’est donc dans la discrétion qu’il a développé  un intérêt vif  pour la programmation informatique. Pendant un semestre il s’est donné sans relâche pour pouvoir intégrer le cursus Simplon à l’ICAM pour devenir développeur web. Aujourd’hui à 25 ans, Grâce est pleinement épanoui dans l’univers du codage, il reçoit des propositions qui dépassent déjà ses propres attentes. Toutes ces années où il cherchait sa vocation, passent finalement inaperçues à côté de ce qu’il vit actuellement. Pour vous inspirer, il a gentiment accepté de répondre à nos questions.

#1 Aurais-tu par hasard un Jour préféré dans la semaine?

Grâce: Honnêtement, je n’ai pas de préférence entre les jours de la semaine. Je ne pense pas qu’il y en ait un meilleur qu’un autre, mais ce sont surtout les événements qui déterminent la particularité d’une bonne journée.

#2 3 qualités, 3 défauts – N’est-ce pas que personne n’est parfait?

Grâce:

  • La Patience, l’humilité et la persévérance
  • La procrastination et la nonchalance, je suis assez colérique quand même (rires)

#3 Qu’est ce qui t’inspire de ta culture d’origine?

Grâce: La fierté d’être congolais (NDLR, République démocratique du Congo) de son rayonnement dans le monde par l’intermédiaire de la diaspora, avec une représentation assez importante en France.

#4 Comment ton plus grand échec académique t’a-t-il aidé ? 

Grâce: Cela a été comme un déclic. Cet échec m’a vraiment montré ce que je voulais faire, donc je me suis dis il fallait  agir et mettre les moyens en oeuvre pour atteindre mon objectif actuel.

#5 Les derniers seront les premiers, explique ? 

Grâce: Pour moi, la vie n’est pas un sprint, c’est plutôt une course de fond ou un marathon. Le plus important n’est pas un démarrage canon mais c’est d’attraper un bon rythme de croisière.

#6 Sur une échelle de 1 à 10, combien es-tu surpris de là où tu en es aujourd’hui?

Grâce: Je dirais 11,(rires)  je n’aurais jamais imaginé en arriver aussi loin, surtout avec le chemin que j’ai parcouru.

#7 Un conseil que tu te serais donné à 16 ans ?

Grâce: Si j’en avais l’occasion, je me dirais à moi-même “Mec, il n’y a pas que le foot dans la vie même si tu es doué cherche à trouver un autre domaine où tu pourrais t’épanouir pleinement. »

#8 Un truc qui t’énerve sur cette planète, mais que tu espérais changer ?

Grâce: Y’a pas mal de choses mais si je pourrais en citer une en particulier, ça serait l’attitude méprisante des individus. Parfois, sous prétexte d’un pouvoir exercé ou d’une influence, certains se permettent de considérer leurs vis-à-vis comme des objets et non comme des personnes. Au final, nous sommes tous pareils, homme ou femme. Cependant, pour y remédier je pense que cela nécessite un changement en profondeur, ce qui n’est pas toujours à la portée d’un homme.

#9 Et  pour finir Une citation favorite ?

Grâce: “Tout vient à point à celui qui sait attendre.” Ce que j’ai appris, c’est que tu ne feras pas toujours ce que tu souhaites à première vue dans la vie. Mais cela ne signifie pas que tu ne pourras pas t’épanouir dans les opportunités qui se présentent à toi.

Sarah

#ENJAILLEMENT #PURPOSEFORLIFE #TRAVELER

« Rêver grand, commencer petit » Nadine Hanafi

Fermer le menu