"Connais-toi toi-même pour connaître ton orientation"


#PORTRAIT DU MOIS

9 mai 2018

Marine Caron, une politicienne mais unique en son genre. Marine a construit sa force sur ce que tout le monde pourrait considérer comme un frein, sa jeunesse, sa féminité. Comment le sait-on ? Être à la tête avant l’âge de 30 ans est difficilement imaginable, pourtant la détermination de son engagement citoyen l’a emmené à être une voix pour la France. Portrait.

#1 Parle nous de ton parcours en soulignant les avantages et les inconvénients de ton jeune âge à chaque étape ?

Marine: La politique n’est pas une histoire de famille, ni une histoire de carrière chez moi, elle est plutôt le fruit du hasard et des opportunités que j’ai su saisir. Durant mes études, j’avais envie de travailler dans le journalisme puis dans la diplomatie internationale. Les choses ont changées lorsque j’ai eu l’occasion de faire un stage au Sénat puis de prendre ma carte dans un parti centriste, en adéquation avec mes valeurs : humaniste, libérale, progressiste, européenne. De cet engagement est né une volonté de pouvoir participer à la vie politique locale à travers les élections, notamment en étant candidate. J’ai été élue à 24 ans au Conseil Départemental et je suis aujourd’hui la benjamine de l’assemblée. Ce n’est pas un rôle facile car malgré la bienveillance des aînés, il y a aussi le sentiment de n’être là que pour faire figuration au début. Il faut savoir être dynamique, tenace et déterminé, ce que j’ai été et c’est ainsi que j’ai acquis la conscience de mes collègues, dont le Président, et que ce dernier m’a confié de nombreuses responsabilités.

#2 Un de tes défauts les plus utiles aujourd’hui ?

Marine: Je suis perfectionniste. J’aime que les choses soient bien faites comme je les imagine. Ce n’est pas facile car cela m’implique davantage et demande beaucoup de temps, mais j’aime mener à bien chacun des engagements que je prends pour accompagner les personnes et les projets.

#3 Qu’est-ce qui te motive le plus à te lever tous les matins à 7h ?

Marine: L’envie d’accomplir des choses, grandes ou petites, mais qui puissent contribuer à faire avancer notre société (voire le monde). Et puis aussi un peu, l’envie de rendre fiers les gens que j’aime.

#4 Comment définirais-tu le fait de réussir sa vie, réussir dans la vie ?

Marine: Simplement, en choisissant un travail que l’on aime pour ne pas avoir à travailler un seul jour de sa vie.

#5 En face d’une assemblée de plus de 20 ans que toi que déclares-tu ?

Marine: Quand on est jeune, et de surcroît une femme, il n’est jamais facile de s’imposer et de trouver sa juste place. Attendre, être patient, peut-être plus tard… autant de remarques qui sont presque quotidiennes. Et pourtant lorsque l’on est déterminée, que l’on est plein d’audace et d’ambition (et ce n’est pas un gros mot), ces freins sont parfois difficiles à comprendre. A cette assemblée, j’aimerai leur faire comprendre que l’expérience et la compétence ne sont pas des questions d’âge, ils sont le reflet de notre engagement, notre persévérance et notre travail permanent.

#6 Serais-tu un bon mentor ? Pourquoi ?

Marine: Je l’espère, et j’ose le penser, car j’ai cette envie de partager, de transmettre, d’aider et d’accompagner des jeunes personnes afin qu’elles aient, elles aussi, par la suite l’envie de s’investir pour être acteur et non pas spectateur de leur vie et du monde qui les entoure.

#7 Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes en décrochage scolaire ?

Marine: Tout simplement de ne pas baisser les bras et de continuer à y croire. C’est facile à dire certes, mais c’est pourtant essentiel : ne rien lâcher et oser faire ses propres choix. Nous sommes tous particuliers, différents les uns des autres et uniques en ce sens. Ce n’est pas évident de trouver sa place et de savoir ce que l’on veut faire de sa vie. Il y a toujours beaucoup d’interrogations et de remise en question, et aucune réponse toute faite. Mais ce qui est certain, c’est que nous avons tous en nous les capacités de décider de ce que nous voulons, et d’agir pour construire notre avenir. Nous sommes maîtres de notre destin. Et même si la facilité nous porte parfois à laisser faire la vie plutôt que de tenter l’aventure, c’est pourtant l’aventure qui est pleine de promesses.

#8 As-tu connu des échecs ? Si oui, comment as-tu réussi à te relever ?

Marine: C’est Mandela qui disait que dans la vie, soit on gagne soit un apprend. Il y a toujours des étapes difficiles dans la vie, j’en ai connus plusieurs, mais la force c’est de savoir les surmonter et d’en ressortir à la fois grandi et plus fort. L’échec n’est pas fatal, c’est le courage de continuer qui compte, et surtout de garder confiance en soi.

#9 Selon toi, qu’est-ce qui fait qu’une personne est inspirante ? As-tu une personne qui t’inspire ?

Marine: La détermination, la force de caractère et les convictions. Voilà ce qui caractérise une personne inspirante. Quelqu’un qui sait ce qu’elle veut, quand elle le veut et comment elle le veut, tout en restant fidèle à sa ligne de conduite, à ses principes et ses valeurs, sans jamais trahir ses idéaux. Pour moi, cette personne c’est Simone Weil.

#10 Si tu étais professeur quel conseil donnerais-tu à tes élèves ?

Marine: Je leur dirais : Ne laissez jamais personne vous dire que ce n’est pas fait pour vous. Nous avons tous des rêves, des envies et des défis que nous souhaitons réaliser. Alors ayez de l’audace et vous réussirez !

#11 Du café ou une bonne sieste ?

Marine: Je ne bois pas de café et j’adore dormir…

#12 Une punchline ?

Marine: « Là où se trouve une volonté, il existe un chemin. »



Kamwanya

#EDUCATION #SPORTS #LIFE

« Le succès, c’est vous aimer vous-mêmes, c’est aimer ce que vous faîtes, et c’est aimer comment vous le faîtes » Maya Angelou

Fermer le menu