#portrait du mois

10 août 2018

Pour des raison de cybersécurité (c’est une VIP) B ne peut dévoiler son identité même si elle a kiffé répondre à nos questions. B travaille au sein d’un Cyber Security Center. La Cyber Sécurité, ça te parle ? Si tu ne sais, saches qu’elle est partout. On t’explique: la cyber sécurité part de l’antivirus de ton portable jusqu’à la direction automatique des rails de métro (lorsqu’ils ne font pas la grève:). C’est donc un secteur du « turfu »qui est plus qu’indispensable aujourd’hui. Il y a 5 ans personne n’aurait cru que B, mis à part elle-même, pourrait percer dans ce domaine. Il n’y avait aucun bon présage et pourtant elle se retrouve dans la meilleure école d’ingénieur qui dispense ce programme. Elle qui a eu le bac au rattrapage, en passant par un grand goupe automobile elle se retrouve aujourd’hui dans l’élite. Qui l’eût cru ? Portrait.

#1 Ce que l’on peut retenir de toi ?

Ce que femme veut, femme l’obtient.

#2 Avais-tu un rêve plus jeune voire même enfant qui perdure jusqu’aujourd’hui ?

Oui, être une Totally Spies !

#3 Une matière ou un prof qui t’a marqué pendant ta scolarité ?

Ma professeure de physique au lycée qui nous répétait à chaque cours que nous n’aurions pas notre bac, finalement tout le monde l’a eu.

Ou encore un professeur que j’ai eu pendant mon DUT, qui ignorait toutes mes questions et ne me répondait pas, le tout volontairement. Et pourquoi ? Je pense que c’est parce que j’étais la seule fille et que pour certains, l’informatique n’est pas un domaine pour le sexe féminin. 

Mais, si j’avais écouté certains de mes professeurs je n’en serai pas du tout où j’en suis actuellement ! Je serai bien bas. Et pourtant maintenant, je suis en école d’ingénieur en cyberdéfense, la meilleure de France, présélectionnée pour un double diplôme en sciences politiques à NormalSup. Et j’intégrerai St Cyr Coëtquidan dans 1 an.

#4 La morale de tout cela ?

Si tu as un objectif, peu importe ce que les gens te disent, fait tout ce que tu peux pour l’atteindre. Ne te soucis pas de l’opinion des autres, juste de la tienne.

#5 Le plus gros défi que tu as dû relever ? 

Faire abstraction des problèmes que j’ai avec certaines personnes, par exemple la personne de la question 13. Mon but final, je me dis que la situation actuelle va passer et qu’à la fin j’atteindrais quand même mes objectifs. Il faut savoir faire des sacrifices pour réussir. 

#6 Des échecs ou des leçons ? 

Je n’ai pas vraiment connu d’échec à proprement dit dans mon parcours, bien sûr j’ai échoué des examens mais généralement je le sentais et faisais en sorte de compenser avec une autre matière.

Et de façon générale dans la vie, quand je suis face à un échec je réagis très très mal, je ne sais pas gérer un échec, je déprime pendant un long moment. Comme lorsque j’ai échoué à l’examen du permis de conduire, s’en est suivi une très longue déprime. Je n’ai pas l’habitude donc pas beaucoup d’expériences dans ce domaine (je touche du bois).

#7 Que t’as-t-on souvent reproché mais qui a été déterminant pour toi ?

Être extrêmement rancunière et c’est vrai, j’en ai conscience. C’est un de mes défauts mais pour moi c’est également une qualité, quelqu’un qui me dit « Ah non mais ça c’est pas pour toi t’y arriveras pas, t’as pas le niveau ». Je prendrais ceci comme un challenge et j’irais voir la personne avec la solution de son problème (of course je ne partagerai pas la solution de ce problème avec la dite personne car elle m’a sous-estimée, je lui présente les faits: j’ai la solution à ton problème, toi non, qui n’a pas le niveau ? ).

#8 Qu’est-ce qui te stimule dans ton métier actuel (dans le cas présent, son alternance, car encore en études)?

Les challenges, la constante évolution des nouvelles technologies fait que le métier d’ingénieur Cyberdéfense est vraiment intéressant et jamais monotone. C’est la priorité pour moi, ne pas entrer dans la monotonie et avoir un métier qui me challenge au quotidien.

#9 Comment penses-tu t’être imposée dans le secteur où tu te trouves actuellement ?

Déjà je suis une femme, ce qui est très rare dans le domaine Cyber et donc une vraie plus-value ! Outre ce critère je pense vraiment que mon côté très « terre à terre » est apprécié car, des retours que j’ai pu avoir le cliché du « jeune qui crois tout savoir faire et qui crois que tout est possible » persiste et ne plait pas.

Mon jeune âge me permet d’apporter une vision différente au sein de mon travail, une vision que mes collègues n’ont pas forcément. Par ailleurs, je connais mes points forts et faibles (certains du moins ) ce qui fait que je sais ce que je peux et ne peux pas faire.

#10 Comment aurais-tu réagi il y a 10 ans si on te présentait ta situation actuelle ? 

Je me serais dit « Oui, c’est bien, persévère cocotte !! On va y arriver ! »

#11  D’autres rêves ? Lesquels ?

Je n’aime pas le terme de « rêve », ça a une certaine connotation, d’inaccessible ou d’utopie. Beaucoup de personnes se cachent derrière cela pour justifier le fait qu’ils n’aboutissent pas car «après tout, ce n’est qu’un rêve» alors qu’en réalité c’est juste qu’ils ne se donnent pas les moyens . Je résonne plus en termes d’objectifs.

J’ai toujours adoré le parachutisme, j’ai commencé la formation pour passer parachutiste professionnel il y’a quelques temps, c’est toujours en cours. Je rêvais d’aller en Islande, j’y suis allé cette année ! C’était mes deux objectifs, depuis que j’étais petite, maintenant qu’ils sont faits, je vais en trouver d’autres !

Un qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps c’est de suivre un stage de shaolin au sein du temple Shaolin en Chine. Vous pouvez l’assimiler aux moines Shaolin qui excellent dans les arts martiaux ( que j’adore ! ). Pour le moment j’envisage de le faire l’année prochaine en fonction des congés que l’entreprise m’accordera, car pour une immersion dans une telle culture il faut compter minimum 4 semaines.

#12 Sinon sur ton estimation à ta juste valeur, comment ça a évolué ?

Je n’ai pas d’illusion mais j’essaie de voir le positif, par exemple je m’étais entretenue avec un officier de l’armée de terre et lui avait dit que je veux faire carrière dans l’armée de Terre (Dans 20 ans je me vois toujours dans l’armée passée Commandant certainement), ce dernier m’a dit «  Mais il n’y a pas de fille dans l’armée, c’est pour les garçons voyons ». Bah c’est pas grave, je serai une des rares filles et ça en motivera d’autres à me rejoindre ! C’est comme ça qu’on change les mœurs.

#13 Quel parcours conseillerais-tu à un lecteur intéressé par cette voie, la Cybersécurité ?

Je lui conseillerai de s’orienter dans l’alternance car c’est un vrai plus, une plus value énorme dans le monde de l’entreprise. Je lui dirai donc de faire un IUT Informatique ou Réseau en alternance et ensuite de s’orienter vers une école d’ingénieur cyberdéfense toujours en alternance. Un point important et précieux, faire de la veille technologique afin de rester à jour dans l’actualité cyber.

#14 Pour faire  toute la différence, tu proposes quoi ?

Aussi cliché que cela puisse paraître: être soi-même, authentique.

 

Sarah

#ENJAILLEMENT #PURPOSEFORLIFE #TRAVELER

« Rêver grand, commencer petit » Nadine Hanafi

Fermer le menu