« Connais-toi toi-même pour connaître ton orientation ! »

"Je fais ce qui me semble juste et ce qui me rend heureuse !"

Mercredi 13 mars 2019

Elodie 21 ans, étudiante en marketing digital souffre depuis sa naissance d’une maladie, le PSORIASIS une maladie inflammatoire et chronique qui touche environ 3 à 5% de la population européenne. Certaines personnes qui ont cette maladie ont honte de leurs corps et n’osent montrer leurs sublimes jambes. Elodie a fait le choix d’accepter cette maladie et de l’assumer pour mieux avancer dans sa vie. Maria est partie à la rencontre de cette sublime jeune femme. 

#Qui es-tu ? 

Elodie: Je suis une jeune femme et étudiante en Bachelor marketing digital et réseaux sociaux. J’ai 21 ans et actuellement j’effectue un stage à Londres.

#Comment te définis-tu ? 

Elodie: Les mots authentique et dynamique me définissent bien. Mais, mes amis diront que je suis fidèle à moi-même, et que je montre l’exemple. Une amie m’a récemment dit « Tu marques les gens Elodie, tout au long de ta vie je crois que tu vas continuer à marquer les gens parce que tu es un exemple pour beaucoup, ta façon de voir la vie et de vivre c’est vraiment la définition d’une personne forte pour moi. »Je pense donc être un mélange de toutes ces paroles. 

#Tu t’assumes, tu montres ton corps, parle-nous de ta maladie ? 

Elodie: Ma maladie, c’est du psoriasis. C’est une maladie inflammatoire et chronique qui concerne environ 3 à 5% de la population européenne. Cette maladie s’accompagne d’inflammations du derme et de l’épiderme et d’un renouvellement excessif des cellules de la peau. Ce n’est pas contagieux mais ça ne se guérit pas vu que c’est génétique. En clair, la maladie se manifeste sous forme de plaques rouges et squameuses qui démangent. 

#Existe-t-il un traitement ? 

Elodie: Oui et non. Les traitements connus permettent seulement de freiner ou de résorber l’inflammation qui est associée à la maladie et ils peuvent engendrer pleins de séquelles sur le corps. 

#Comment vis-tu avec cette maladie ? 

Elodie: Depuis que j’ai mes 6 ans, je souffre de cette maladie. Je me suis toujours connue avec. Parfois ça part, mais jamais totalement quand je trouve un équilibre psychologique et physique ce qui est difficile à atteindre. Honnêtement, je n’ai pas autant souffert du regard des gens vis-à-vis du psoriasis sur ma peau que de la vision que j’avais de moi-même. 

#Comment une personne si adepte du parfait pouvait se retrouver à être en réalité si imparfaite et sans contrôle sur ce qui lui arrivait ? 

Elodie: C’est à ce moment que la citation « Ton plus grand ennemi, c’est toi » a vraiment pris du sens pour moi. Je me suis interrogée pour savoir si je m’acceptais vraiment. Beaucoup de questions sans réponses et de pourquoi moi ? Comme tout le monde j’aime me mettre en maillot de bain, shorts…Mais, je ne vous cache pas ça n’a pas toujours été facile. Cette maladie c’est plus de douleur psychologique que de douleur physique dans mon cas. Car guérir partiellement ou ne pas guérir du tout est très fatiguant et pas simple à accepter. Mais, ce n’est pas pour autant que j’ai baissé mes standards de vie. Je me suis toujours fixée des objectifs réalisables: sport ou étude je suis toujours à 100%. C’est vrai que quand j’étais en sport étude, je me disais à mon moi intérieur « j’aimerais tant porter des shorts comme tout le monde sur la piste ! » Compliquée car j’avais à ce moment là ce problème avec le moi intérieur. Mais avec la persévérance, j’ai fini par me mettre en shorts !!!!

#Comment fais-tu pour être toi-même et en être fière même quand les autres te critiquent ? 

Elodie: J’ai toujours eu beaucoup d’amour, alors je n’ai pas eu de mal-être avec moi-même. Depuis petite, je sais que ce qui compte c’est la beauté du cœur et de l’esprit. L’apparence ne vient que bien après. Facile à dire mais tellement vrai ! D’ailleurs, je ne comprends pas bien le concept de vouloir être autrement que ce que l’on peut-être. Notre rôle est celui qu’on joue le mieux alors autant le faire à fond. Il est important de plus rire que de pleurer et de se battre chaque jour pour ce qui compte pour nous. 

#Comment gères-tu les critiques ? 

Elodie: Face aux critiques ou questions diverses, j’explique avec des mot simples ce que j’ai. La plupart du temps les gens comprennent. Pour moi c’est l’ignorance qui crée le plus souvent les critiques péjoratives alors en expliquant, j’y mets fin en quelque sorte. 

#Comment arrives-tu à être belle et dynamique ? 

Elodie: Je fais ce qui me semble juste et ce qui me rend heureuse. Je rigole beaucoup et j’embête les gens que j’aime, c’est vraiment ça mon secret. Il faut accepter l’idée d’être différente et d’être conscient que la vie est trop courte pour la rendre compliquée ! Enjoy life:) 

#As-tu des conseils à donner ? Ou, qu’aurais-tu aimé que l’on te dise lorsque tu n’arrivais pas encore à t’affirmer avec ces marques sur le corps ? 

Elodie: 3 conseils: « Si tu ne t’aimes pas toi-même qui le feras pour toi ? », « Il faut laisser le temps aux blessures de guérir pour réussir à trouver un équilibre de vie qui nous convient. » et « Ta skin ne définit pas qui tu es ! »

#Un mot pour Think Greater 

Elodie: Un grand merci et surtout des encouragements pour ce projet génial. C’est super ce que vous faites. Un spécial merci pour cette phrase sublime que vous dites aux jeunes « Tes Imperfections Sont Tes Perfections !

by Maria Mpono

Rédactrice Développement Personnel

 
 

« Un trésor reste inestimable même s’il n’esy pas encore découvert et valorisé. Ayez confiance en vous, vous êtes inestimable ! » Maître Zen 

#Developpementpersonnel #MinuteMadi #BeYou

Fermer le menu